Général

Le cordonnier

Une de mes paires de chaussures sélectionnées pour ma garde-robe capsule était endommagée. C’est une paire de bottillons noirs que j’ai porté souvent au cours des dernières années. Normalement, je me serais simplement acheté une nouvelle paire pour la remplacer, mais cette fois, j’ai décidé d’essayer quelque chose de totalement nouveau pour moi : aller chez le cordonnier.

Pourquoi est-ce bon pour l’environnement?

Les cordonniers sont des réparateurs, principalement de chaussures. Je dis principalement parce que celui que j’ai trouvé près de chez moi offre aussi des services de nettoyage à sec et de couturier (pose de fermeture éclair, réparation de sacoche, réparation de ceinture, etc.). En réparant les objets, le cordonnier nous permet de les réutiliser, ce qui allonge leur durée de vie. Même s’il utilise des matériaux et des produits pour faire son travail, leurs impacts sont plus petits que l’impact environnemental d’un produit neuf.

Mon expérience

J’avais acheté des bottillons noirs, il y a quelques années, lorsque j’ai commencé à travailler (et avoir un peu plus de revenus). J’avais pris la décision d’acheter des objets de meilleure qualité, en commençant par mes chaussures. Mon objectif était de les conserver longtemps, de les reteindre ou les faire réparer au besoin. En les sélectionnant pour ma garde-robe capsule, je me suis rendu compte que mes bottillons avaient besoin de beaucoup d’amour.

Je me suis présentée chez le cordonnier avec une petite crainte que mes bottes ne soient pas réparables. Le cuir à l’arrière de la botte était déchiré, la semelle était décollée à l’avant, le talon était usé, elles étaient couvertes de traces de calcaire et la teinture était à refaire. Mes bottillons ne se qualifiaient probablement pas pour être revendus dans une friperie.

Pour un peu moins que 75$, taxes incluses, j’ai eu droit à l’équivalent d’une paire de bottillons neufs, tel que promis par le cordonnier. Si j’avais acheté un produit similaire neuf, j’aurais payé entre 175 à 225$, taxes incluses, ce qui, de mémoire, est la valeur originale de mes bottillons. Pour une fraction du prix original, j’ai de beaux bottillons qui ont l’air neuf, que je pourrai porter encore quelques années… jusqu’à la prochaine visite chez le cordonnier.

En plus d’avoir économisé de l’argent, j’ai donné au moins quelques années de vie de plus à des bottillons que j’aime beaucoup. Cet automne, avant d’acheter une nouvelle paire de chaussures neuve, révisez les 4RV, et demandez-vous si une autre option s’offre à vous!

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :