Les mouchoirs

Les papiers-mouchoirs sont souvent nos meilleurs amis lorsque le froid s’installe. Simples, hygiéniques et peu couteux, nous les utilisons en grande quantité. Lorsqu’on a le rhume, on se retrouve rapidement avec une jolie pile dans la poubelle. Dans cet article, je vous propose des solutions au classique remplissage-de-poubelle-de-papiers-mouchoirs.

Un peu d’information

L’information disponible que j’ai trouvée s’applique en partie pour les « papiers jetables », soit les papiers mouchoirs, les papiers hygiéniques, les essuie-tout et les serviettes de table en papier. En Amérique du Nord, nous consommons 22 kg de papiers jetables par personne par année. Si chaque foyer canadien remplaçait un seul rouleau de papier hygiénique composé de fibre vierge par un rouleau composé de fibre recyclée, on éviterait la coupe de 47 000 arbres et la production de 3000 m3 de déchets. De plus, l’utilisation de fibre recyclée permet d’économiser de 50 à 75% d’énergie lors de la fabrication du papier.

Quoi faire?

Les possibilités de refuser et réduire l’utilisation de mouchoirs sont assez restreintes et souvent inconfortables, mais je vous les présente quand même. Il est possible de se moucher sans mouchoir. La technique que je connais consiste à se boucher une narine et expirer très fort d’un coup sec, puis de recommencer avec l’autre narine. J’ai appris cette technique lors d’un stage en milieu minier. Elle fonctionne très bien dans le fond d’une mine, mais un peu moins au restaurant. Vous pourriez aussi vous moucher le moins possible et attendre « d’avoir le nez plein », mais ce sera inconfortable.

Côté réutilisation, c’est possible, mais restreint pour le mouchoir en papier. On le fait souvent lorsqu’on est mal pris l’hiver. Par contre, il faut penser à bien se laver les mains pour éviter la propagation des pathogènes.

Pour réutiliser pleinement son mouchoir, il vaut mieux en utiliser un en tissu. Il faut savoir que cela demande de l’entretien. Les mouchoirs en tissu doivent être lavés à l’eau chaude. Un petit coup de fer à repasser est aussi recommandé pour aider à éliminer les pathogènes, en plus de défroisser vos mouchoirs. Tout dépendant de la fréquence à laquelle vous vous mouchez, un mouchoir en tissus par jour peut être nécessaire.

Il est possible d’acheter des mouchoirs en tissus. L’entreprise Tshu, fabrique ses mouchoirs à Montréal. Ses mouchoirs un côté design et élégant. Toujours fabriqués au Québec et en coton biologique, les mouchoirs de Öko Créations ont un côté plus pratico-pratique.

Pour ma part, j’ai décidé de faire un mouchoir en tissus avec un de mes vieux t-shirts promotionnels. C’est probablement le DIY le plus simple de l’histoire des DIY, il suffit de couper un carré de tissus dans son vieux t-shirt. J’ai tout le même préparé un tutoriel.

Si vous êtes plus habile et vous voulez quelque chose de plus joli, vous pouvez aller consulter le tutoriel du blogue Chez Lisette. Je trouve l’idée des étampes super mignonnes, il y a beaucoup de photos et c’est en français.

Même si les papiers-mouchoirs ne sont pas recyclables, il vaut mieux favoriser l’achat de ceux fabriqués à partir de fibres recyclées. Greenpeace a créé une application pour nous aider à choisir nos « Papiers jetables ». Vous pouvez aussi consulter le Guide des papiers jetables. Seulement quatre sortes de papiers mouchoirs sur trente-cinq sont catégorisées dans « meilleur choix pour l’environnement ». Ceux-ci sont fabriqués à 100% de fibres recyclées. Selon Greenpeace, les meilleurs papiers-mouchoirs sont les Cascades Enviro, les Enviro (paquet format de poche) de Cascades, les Scotties Enviroplus et les Sélection Mouchoirs Éco (marque maison de Métro).

Enfin, si votre municipalité offre un service de collecte de résidus alimentaires, il est fort possible que vous puissiez y mettre vos papiers-mouchoirs dans le bac de compostage. Il faut vérifier auprès de la municipalité, car ce n’est pas toutes les méthodes de compostage qui permet de détruire les pathogènes. Pour la Ville de Montréal, les papiers mouchoirs sont acceptés au compostage.

Vous êtes maintenant prêts à affronter la saison froide, vos allergies ou vos rhumes tout en réduisant votre empreinte écologique!

 


Bibliographie

Beaudin, È. (2007, Mars 14). Papiers domestiques jetables. Récupéré sur La vie en vert: http://vieenvert.telequebec.tv/sujets/218/les-papiers-domestiques-jetables

Cottonsoft. (s.d.). How is tissue paper made? Récupéré sur Cotton soft: http://cottonsoft.co.nz/our-community/kids-tissue-paper.html

Greenpeace. (2013). Guide des papiers jetables. Récupéré sur Greenpeace: http://www.greenpeace.org/canada/Global/canada/report/2013/02/Guide%20des%20papiers%20jetables%202013.pdf

Laisser un commentaire