Les produits pour menstruations

Je vais parler d’un sujet féminin, dont on parle rarement ouvertement. Pourtant, toutes les femmes doivent « gérer » leurs menstruations. La méthode habituelle est l’utilisation de serviettes ou tampons à usage unique et jetable. Par contre, on retrouve de plus en plus sur le marché des solutions écologiques.

Un peu d’information

Au cours de sa vie, une femme utilisera environ 125 kg de serviettes hygiéniques, tampons, applicateurs et autres produits pour menstruation. Ces produits sont composés de coton, de rayonne, de polyester, de polyéthylène et de polypropylène. À l’exception du coton, les matériaux sont des matériaux de synthèse issus d’hydrocarbures. C’est sans compter les additifs, désodorisants, agents mouillants et agents conservateurs. On y retrouverait parfois, en très faible quantité, des résidus chimiques tels que des dioxines, des furanes et des pesticides. Les quantités seraient à peine au-dessus de la limite de détection et ne présenteraient pas un danger pour la santé selon Santé Canada. La société canadienne du cancer va dans le même sens et indique qu’aucune preuve scientifique n’établit de lien clair entre certains cancers féminins et le port de protection hygiénique. Malgré tout, plusieurs femmes désirent utiliser des produits pour menstruations plus respectueux de l’environnement.

Les solutions

Vous pouvez choisir de saigner librement (traduction libre de l’anglais free-bleed), c’est-à-dire, sans aucune protection. Il existe un mouvement de femme qui prône l’acceptation des menstruations, sans ressentir de honte ou ressentir le besoin de les cacher. Afin de ne pas salir les meubles, vous pouvez vous asseoir ou vous coucher sur une serviette. Vous devrez accepter que vos sous-vêtements et vos vêtements soient tachés, donc changés et lavés fréquemment. Les personnes qui participent à ce mouvement utilisent généralement un produit pour menstruations en public.

Il existe de nombreux produits pour menstruations réutilisables. On peut les diviser en trois grandes catégories: les culottes lavables, les serviettes hygiéniques lavables et les coupes menstruelles. Les produits réutilisables sont plus économiques que les produits traditionnels jetables. Puisque je n’ai moi-même pas essayé tous ces produits, je me base sur le test fait par le magazine Protégez-vous pour exposer les pour et les contre de chacun des produits.

  • La marque de culotte testée était les Thinx. C’est un sous-vêtement qui absorbe directement le flux menstruel. Les participantes du test ont trouvé les culottes très confortables, très absorbantes, sans avoir l’impression de porter une couche mouillée. Pour celle qui ont des règles sont très abondantes, une deuxième paire de culottes pourrait être nécessaire durant la journée (une culotte absorberait l’équivalent de 2 tampons selon le fabricant). Côté entretien, après l’usage, il faut bien rincer la culotte, la laver à la machine et à faire sécher à l’air libre. Puisque le séchage peut être long, plus d’une culotte est nécessaire.
  • La marque de serviettes testées était les Fabulous Flo. Ce sont des serviettes de coton biologique, fabriquées au Québec. Les participantes ont trouvé qu’elles avaient le même niveau de confort que les serviettes traditionnelles. De plus, elles sont larges et épaisses, elles ne tiendraient pas très bien en place. Il faut prévoir un sac pour transporter les serviettes souillées durant la journée. Côté entretien, les serviettes doivent être rincées, frottées avec du savon, trempé dans l’eau froide 24 heures, lavé à la machine puis séché à l’air libre.
  • La marque de coupe menstruelle testée est la DivaCup. C’est une coupe composée de 100% de silicone qui s’installe directement dans le canal vaginal. Les participantes ont trouvé les premières installations et les premiers retraits difficiles. Certaines ne sont pas arrivées à la positionner confortablement. Il n’est pas toujours évident de trouver un endroit où vider et rincer la coupe. Il faut aussi être à l’aise avec son corps pour installer et enlever la coupe au moins deux fois par jour. Côté entretien, il faut rincer et laver la coupe avec du savon doux après l’avoir vidé. Une fois les menstruations terminées, il est recommandé de la stériliser dans l’eau bouillante.

Il existe des serviettes et des tampons jetables en coton biologique et biodégradable. Ils sont plus chers que les produits traditionnels. Vous devrez jeter ces produits dans les poubelles et elles se retrouveront tout de même dans les centres d’enfouissement. Pour des raisons sanitaires, ils ne peuvent pas être mis au compostage. Le seul avantage écologique de ce produit est qu’il utilise des ressources renouvelables plutôt que non renouvelables.

Mon expérience

Il y a quelques années, une bonne amie m’a parlé des coupes menstruelles. J’ai essayé le produit, et ça a changé ma vie. Le plus gros avantage pour moi est qu’elle peut être portée jusqu’à 12 heures consécutives et que l’on peut dormir avec la nuit. Elle ne demande pas beaucoup d’entretien. Ça me prend maintenant quelques minutes pour enlever, vider, rincer, laver et remettre.

J’avoue qu’au début, c’était un peu plus long. Je n’étais jamais certaine si elle était bien placée. Il faut aussi s’assurer que la coupe et bien ouverte, ce qui demande d’être assez à l’aise pour aller vérifier. Je la vide le matin, en revenant du travail et avant de me coucher, ce qui me permet de la nettoyer en toute quiétude dans ma salle de bain. Si elle doit être vidée dans un lieu public, on peut simplement l’essuyer avec du papier de toilette et la nettoyer avec du savon dès qu’on le pourra.Par contre, je connais des femmes pour qui m’ont raconté avoir testé la coupe menstruelle et ne pas avoir apprécié l’expérience. L’important est de choisir un produit avec lequel on est confortable.

Afin d’aider les autres lectrices à sélectionner un produit pour menstruation qui leur convient, partagez votre expérience avec vos produits de menstruations écologiques dans la section commentaire.

 


Bibliographie

Clarke, K. (2017, Mars 8). Free the period: Why some woman choose to free-bleed. Récupéré sur CBC: http://www.cbc.ca/life/wellness/free-the-period-why-some-women-choose-to-free-bleed-1.4015740

Crépeau, C. (2017, Août). Tampons et serviettes jetables: risqués? Protégez-vous, p. 16.

Crépeau, C. e. (2017, Août). Nouvelles Règles. Protévez-vous, pp. 13-15.

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s