Alimentation

Le réseau des fermiers de famille

Aussi connu sous le nom de « Panier de légumes bios », le réseau des fermiers de famille permet de manger des fruits, légumes locaux été comme hiver. Certains fermiers offrent même de la viande. Je me réabonne auprès de mon fermier de famille cette année, et j’attends avec impatience l’arrivée de l’été.

Mon article est une publicité gratuite pour un principe que j’adore, disponible presque partout au Québec. J’encourage tout le monde à s’abonner!

Pourquoi est-ce bon pour l’environnement?

L’agriculture biologique est basée sur quatre grands principes : la santé, l’écologie, l’équité et la précaution. Pour les végétaux, l’agriculture biologique se démarque par l’absence d’utilisation de pesticides, des engrais chimiques ou de semences génétiquement modifiées (OGM). Ce type d’agriculture se veut respectueux de l’environnement. Seuls des moyens naturels sont employés pour protéger les cultures des insectes et fournir les nutriments essentiels. En utilisant des organismes non modifiés génétiquement, on prend les précautions nécessaires auprès de la santé et de l’écologie.

Au Québec, le Conseil des appellations réservées et des termes valorisants (CARTV) accrédite ou reconnaît des certificateurs. Il s’assure que les certificateurs sont conformes lorsqu’ils certifient les producteurs biologiques. Si le certificateur n’est pas accrédité (pour les produits québécois) ou reconnu (canadien ou étranger) par le CARTV, le produit ne peut pas utiliser l’appellation « biologique » au Québec. Il est possible que ce produit ne soit pas réellement biologique et que ce soit une certification fausse.

Les paniers de légumes bios sont fournis par des producteurs locaux. En plus de stimuler l’économie locale, les légumes font un moins grand kilométrage, ce qui diminue la pollution atmosphérique. Les produits sont frais et savoureux. Puisque vous faites affaire directement avec le fermier, vous économiser de l’argent en limitant les intermédiaires.

Les paniers de légumes bios favorisent la réduction des déchets. Les légumes sont transportés dans des bacs réutilisables par le producteur et les légumes sont généralement sans emballages. Lors de la cueillette, il faut apporter ses propres sacs. Ainsi, une quantité impressionnante d’emballage éliminé.

Ce qu’il faut savoir

Avant de courir vous abonner, il faut se poser quelques questions pour éviter de gaspiller de la nourriture et vivre une mauvaise expérience.

Cuisinez-vous?

Dans vos paniers, vous ne manquerez pas de fruits et de légumes. Il y en aura de toutes les sortes. Lorsque j’ai ma cueillette de légumes, l’organisation de mes repas tourne autour des légumes reçus dans mon panier de légumes. Je prévois des repas avec les légumes de la semaine et je complète ce qui manque à l’épicerie.

Si certains fruits et légumes sont faciles à consommer sans préparation (fraises, framboises, bleuet, carottes, concombre, laitue), il peut être agréable de varier la préparation d’autres légumes. Soyons honnêtes, pour éviter le gaspillage alimentaire, vous n’aurez pas le choix de les cuisiner. Est-vous prêt à faire des smoothies avec votre kale? De faire des sautés avec vos pois mange-tout? De la soupe avec vos courges? Et qui sait, des conserves avec vos betteraves? Si vous manquez d’idées, demandez à votre fermier comment apprêter les légumes ou chercher une recette sur internet.

Prêt à vivre au fil des saisons?

Personnellement, c’est ce qui m’intéressait le plus dans le concept des paniers de légumes bios. Je souhaitais me rapprocher du rythme de la terre et des saisons. Certains fruits et légumes sont aussi favorisés ou défavorisés selon les conditions météorologiques, je le vois dans mon panier, et j’aime ça. C’est la vie.

Le panier contient les légumes qui ont poussés durant la semaine. Attendez-vous d’avoir des laitues au début de l’été, des tomates au milieu et des carottes à la fin. Mon fermier offre généralement une dizaine de fruits et légumes différents par semaine, avec possibilité d’échange.

Où et quand?

Les paniers des fermiers de famille ne sont pas livrés chez vous : il faut aller les chercher à un point de cueillette. Je recommande de choisir son panier, non pas par le fermier, mais par le point de livraison. Prenez un point de cueillette pratique pour vous. Près de chez vous, de votre travail, sur le chemin du retour? Assurez-vous d’être disponible dans les heures où la livraison a lieu.

Mon point de livraison est assez près de chez moi, sur le chemin de retour du travail. Mes légumes sont livrés le vendredi. J’ai choisi cette journée puisque je fais ma liste d’épicerie et l’épicerie la fin de semaine. Je peux donc prévoir mes repas en priorisant les légumes de mon panier et m’assurer de tout manger.

Comment faire?

Si vous désirez vous abonner, vous pouvez vous rendre au www.fermierdefamille.com. Les abonnements se font au printemps. En entrant votre code postal,  vous pourrez voir les points de livraison à proximité. N’oubliez pas de vérifier si le jour et l’heure de la livraison conviennent. Vérifier les points de livraison près de chez vous, près de votre travail ou d’endroit que vous visitez chaque semaine.

Une fois votre point de cueillette choisi, vous pouvez vous abonner. Il suffit ensuite d’aller chercher votre panier et de savourer!

Alternatives

pour une raison ou pour une autre, les paniers de légumes bios pourraient ne pas vous convenir. Il existe tout de même d’autres possibilités pour manger biologique et/ou locale. En voici quelques-unes :

Mon expérience

Comme j’ai dit plus tôt, j’adore mon panier de légumes bios. J’ai le même fermier depuis quelques années. J’attends donc avec impatiente le début de la saison et certains produits particuliers. Les quantités de légumes sont généreuses, et non, il n’y a pas que des betteraves dans mon panier.

Il faut savoir que puisque les légumes ne sont pas des OGM, ils se conservent moins longtemps que ses derniers. Il faut par exemple effeuiller la laitue et la nettoyer le jour de la cueillette et la conserver dans un sac afin d’éviter qu’elle flétrisse.

Comme je n’ai pas de chambre froide, mes légumes d’hiver (oignon, navet, chou, carottes, patates) ramollissent ou germent dans mon armoire au bout de quelques semaines. C’est la raison pour laquelle je ne m’abonne pas au panier de légumes d’hiver de mon fermier. J’ai essayé deux hivers. Avec cinq grosses livraisons mensuelles, je finissais par jeter beaucoup de légumes qui n’étaient plus en état d’être consommés. Ça ne sert à rien d’acheter biologique et local si on est pour tout jeter à la poubelle!

Enfin, je vous encourage, quelle que soit la façon de profiter de la saison chaude pour consommer des fruits et légumes locaux.

 


Bibliographie

Conseil des appellations réservées et des termes valorisants. (2015). Organismes de certification accrédités ou reconnus. Récupéré sur Conseil des appellations réservées et des termes valorisants: https://cartv.gouv.qc.ca/organismes-certification-accredites-reconnus-bio

Gouvernement du Canada. (2016, Septembre 15). Systèmes de production biologique — Principes généraux et normes de gestion. Récupéré sur Services publics et Approvisionnement Canada: http://www.tpsgc-pwgsc.gc.ca/ongc-cgsb/programme-program/normes-standards/internet/bio-org/pgng-gpms-fra.html

 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :