Général

Qu’est-ce que « Le Pacte »

Le 7 novembre 2018, des artistes, scientifiques et leaders de leurs secteurs respectifs (plus de 500), ont décidé de signer le Pacte pour la transition. Ils sont demandés à la population québécoise de signer ce pacte, eux aussi. Leur but, obtenir 1 million de signatures. Qu’est-ce que Le Pacte?

L’origine

Le 10 septembre 2018, Antonio Guterres, Secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies (ONU) prononcé un discours appelant les responsables politiques,les dirigeants d’entreprises, les scientifiques et le grand public à s’engager sérieusement dans la lutte contre les changements climatiques. « Il n’y a plus de temps à perdre ».

La lutte aux changements climatiques n’est pas un défi technique; nous possédons déjà toutes les technologies pour lutter contre ceux-ci et nous savons que qui doit être fait. « Ce qui nous manque encore – même après l’Accord de Paris –c’est le leadership et l’ambition de faire ce qui est nécessaire ».

Les pays riches sont les principaux responsables des changements climatiques, cependant ce sont les plus pauvres et les plus vulnérables qui ressentent les plus grands effets de ceux-ci. Alors, il faudrait peut-être arrêter d’attendre que les responsables politiques et que les dirigeants d’entreprises agissent, et que le « simple citoyen » s’y mette. « Notre destin est entre nos mains », conclut Antonio Guterres.

Pourquoi?

Parce qu’on parle depuis tellement longtemps des changements climatiques, sans avoir l’impression que quelque chose se passe. Le premier Rapport d’évaluation du Groupe Intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) date de 1990. Bientôt 30 ans de données scientifiques qui indiquent que l’émission de gaz à effet de serre (GES) cause un dérèglement du climat. Et la solution? Réduire les émissions de GES mondial, principalement causé par la combustion des énergies fossiles, telles que le charbon, pétrole et gaz naturel.

En 2018, les changements climatiques ont des conséquences réelles dans nos vies. Une exaspération collective, doublée d’une campagne e provinciale où les enjeux environnementaux ont été ignorés pour une énième fois ont probablement mené au Pacte pour la transition.

Il est illusoire de penser que l’on pourra continuer à vivre et consommer comme on le fait actuellement en Amérique du Nord. Une transition écologique de l’économie,des changements dans nos modes de vie et une prise de responsabilité envers la Terre s’imposent.

Comment ça fonctionne?

Les signataires du Pacte pour la transitions’engagent à deux choses :

  • Poser des gestes individuels pour réduire son empreinte écologique; et
  • Exiger des gouvernements fédéraux, provinciaux et municipaux d’agir dans la lutte aux changements climatiques.

Sur le plan personnel, on s’engage « immédiatement et pour les deux prochaines années,à la mesure de sa réalité et de ses capacités, à réduire ses émissions de gaz à effet de serre » en posant différents gestes en lien avec le pétrole, la consommation et l’alimentation. Il y est suggéré de calculer son empreinte écologique et de prendre un engagement citoyen.

Le Pacte pour la transition est aussi une pétition demandant aux gouvernements à agir sur l’atteinte des objectifs de réduction des GES et de protection de l’environnement, entre autres.

Si vous avez besoin d’aide ou d’idée pour réduire votre empreinte environnementale,vous n’avez qu’à lire d’autres articles d’Une habitude à la fois. Tous mes articles sont écrits dans cette optique.

Au moment de la publication de l’article, 215 000 personnes avaient signé. Je vous encourage donc à joindre le mouvement, et de passer à l’action!


Bibliographie

Le Pacte. (2018). Le Pacte. Récupéré sur Le Pacte pour la transition: https://www.lepacte.ca/

Organisation des Nations Unies. (2018, septembre 10). Climat : le chef de l’ONU appelle à ne plus perdre de temps alors que « le monde change sous nos yeux ». Récupéré sur Onu Info: https://news.un.org/fr/story/2018/09/1023262

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :