Biens de consommation et services,  DIY

Comment fabriquer ses pellicules alimentaires réutilisables (Bee wrap)

La pellicule de plastique domine la plupart des cuisines. On l’utilise comme couvercle, comme emballage ou comme protecteur d’aliments. Il règne en maître, mais une alternative zéro déchet commence à s’imposer : la pellicule alimentaire réutilisable. Elle est faite d’un tissu enduit de cire. Elle remplace à la perfection la pellicule de plastique pour presque toutes ses utilisations habituelle.

Comment s’en servir ?

La pellicule alimentaire réutilisable peut être, elle aussi, utilisée comme couvercle à un contenant, un emballage pour les collations et une protection contre l’oxydation d’aliments coupés. Cependant, la pellicule alimentaire de peut pas être :

  1. en contact avec du poisson ou de la viande.
  2. chauffé ou mis au four à micro-onde.
  3. mis au congélateur.

Pour évider la propagation de bactéries présente sur la viande ou le poisson, le tissu ciré devrait être lavé à l’eau chaude. Cependant, l’eau chaude ferait fondre la cire et l’enlèverait du tissu. Vous pourriez à nouveau enduire le tissu de cire, mais recommencer à chaque fois va vous coûter cher en cire et en temps. C’est aussi pour cette raison qu’on ne chauffera pas le tissu ciré ou qu’on ne le mettra pas au four à micro-ondes.

La cire n’est pas non plus résistante au congélateur, elle va craquer et perdre son côté souple et imperméable. Encore une fois, on pourra refaire fondre de la cire sur notre tissu pour le remettre en état.

Est-ce économique ?

C’est une question que je me pose de plus en plus pour les DIY. Je parle d’ici économique en temps et en argent. Par exemple, cuisiner ses repas ou coudre est économique en argent, mais pas toujours en temps. Parfois le DIY est ni économique en temps ni en argent, mais on le fait par plaisir, par exemple, mes interminables projets de tricot.

Pour revenir à nos pellicules alimentaires réutilisables, les fabriquer soi-même est très économique en argent, et n’est pas très long à faire. Ils sont aussi très simples à faire, ce qui en fait un très bon projet DIY.

Vous aurez d’abord besoin de tissu en coton non extensible. Les différentes dimensions que j’ai utilisées sont présentées dans le tableau plus bas. Je me suis inspirée des formats de pellicules alimentaires réutilisables qu’on pouvait trouver en magasin.

Pour ma part j’ai utilisé des retailles de tissus d’anciens projets de couture. Sinon, vous pouvez utiliser une vieille chemise ou une nappe. Coût pour le tissu : aucun.

Mes deux tissus ont une différente épaisseur. Le tissu le plus épais est un peu moins flexible. Je vous recommande d’utiliser les tissus plus épais pour les pellicules plus grandes.

Le deuxième ingrédient que j’ai utilisé est la cire d’abeille. J’avais certaines craintes sur ce point, je n’avais aucune idée du coût de la cire d’abeille ni la quantité nécessaire.

À mon magasin général écologique, la cire d’abeille en pastille se vend 35$ le kilo. Voici combien de cire j’ai utilisée pour créer mes pellicules, selon leur dimension.

FormatDimensionsQuantité de cire en grammePrix
Petit20 cm x 20 cm100.35$
Moyen25 cm x 25 cm200.70$
Grand35 cm x 35 cm401.40$

Selon mes recherches, le prix d’une pellicule alimentaire réutilisable acheté en magasin varie entre 3$ à 10$ l’unité, selon la taille et la marque. La quantité de cire va varier un peu selon le tissu, mais ça restera économique en argent.

J’ai trouvé des recettes utilisant de la cire végétale (pour les véganes), et d’autres qui contiennent quelques  ingrédients supplémentaires. Si vous allez avec ces autres recettes, le coût pourrait varier légèrement.

Comment faire ?

C’est extrêmement simple. Il suffit de faire fondre la cire d’abeille sur les morceaux de tissus. J’ai trouvé deux méthodes : une au four et une au fer à repasser. Je vais vous présenter la méthode au four, car elle me semblait la plus simple, rapide et moins risquée à réaliser.

D’abord, vous préchauffez votre four à la température la plus basse. Mon four ne descendait pas en dessous de 170°F (77°C).

Ensuite, vous étendez votre tissu sur une plaque allant au four. Je vous recommande une plaque lisse. J’ai fait mon premier test avec une plaque en aluminium avec un peu de relief. Ça fonctionne, mais la cire passe au travers et va se loger dans les creux du relief. Pour les plus grands formats, pliez le tissu en deux, et faites fondre pour chacun des côtés.

Pesez votre cire. Si vous n’avez pas de balance, vous pouvez vous fier à la densité de pastille que j’ai utilisée sur la Photo 4.

Répartissez la cire sur le morceau de tissu. N’oubliez pas d’en mettre sur les extrémités du tissu.

Vous êtes prêt à mettre le tout au four. La durée pour la fonte de la cire varie selon la température. À une température de 170°F, la cire a pris de 2 à 3 minutes pour fondre.

Une fois la cire fondue, vous sortez la plaque du four. Rapidement, si vous voyez qu’il  a un endroit sans cire, vous pouvez étendre d’un endroit où il y a plus de cire vers cet endroit. J’ai utilisé une cuillère en métal pour le faire, car la cire est chaude et pourrait vous brûler les doigts !

Soyez rapide, la cire commence à durcir en moins d’une minute. S’il manque beaucoup de cire, vous pouvez en ajouter et remettre au four : aussi simple que ça.

D’ailleurs, une fois la cire bien étendue sur tout le tissu, enlevez-le de la plaque. J’ai pris le tissu par deux coins et je l’ai légèrement balancé pour faire refroidir la cire. Encore une fois, seulement une ou deux minutes sont nécessaires, vous pourrez déposer le tissu sans mettre de la cire partout pour le refroidissement complet.

Votre pellicule réutilisable est prête à être utilisée ! Un pas de plus vers le zéro déchet !

Un commentaire

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :