Biens de consommation et services

Les couches pour bébé

S’il y a bien un sujet qui est actuel pour moi, ce sont bien les couches pour bébé. Je suis actuellement en congé de maternité, et je change des couches quotidiennement. Cependant, j’ai opté pour les couches jetables. Je trouvais ma charge mentale maternelle déjà assez élevée, je ne voulais pas m’en ajouter avec des couches lavables (même si cette option me semblait moins écologique). Les couches jetables sont le 3e déchet en importance dans les sites d’enfouissement avec ses 600 millions de couches par année, au Québec uniquement! Ouch!

Même si mon choix est fait, j’étais curieuse de connaître s’il y avait d’autres options plus écologiques.

L’hygiène naturelle infantile

Cette méthode consiste à ne pas mettre de couches au bébé. Plutôt que de compter sur la couche, les parents doivent rester attentifs aux signaux du bébé lorsqu’il a envie d’éliminer. Il faut décorer ses signaux et agir rapidement. On garde généralement à proximité un petit pot à proximité.

Comme vous pouvez vous en douter, les parents doivent être très attentifs à l’enfant et le risque de dégât, surtout au début, est élevé. Vous aurez beaucoup de lessive à faire et vous devrez faire face au jugement et critiques des autres. Il faut un peu plus de planification pour les sorties de la maison et les déplacements.

Par contre, c’est de loin la méthode la plus écologique et économique. Le bébé est entièrement libre dans ses mouvements et très confortable. Avec cette méthode, il y aurait moins de problèmes d’irritation de la peau, de troubles urinaires et de constipation. La propreté chez le bébé arriverait généralement plus tôt, vers 18 mois.

L’hégire naturelle infantile fonctionne même « à temps partiel », ce qui permet de réduire substantiellement le nombre de couches. Certaines personnes vont le pratiquer seulement à la maison, ou la fin de semaine.

Il existe de nombreux livres et formation à ce sujet, si l’idée vous intéresse.

Les couches lavables

Les couches lavables sont devenues très populaires dans les dernières années. On peut en acheter dans tous les magasins d’articles pour bébé.

Les couches ont au moins deux composantes principales : un élément absorbant et un revêtement extérieur imperméable. Un troisième élément facultatif est un revêtement qui empêche que le corps du bébé soit en contact direct avec la portion absorbante. Cet élément permet de garder le bébé « au sec » et diminue l’irritation. Selon le modèle de couches lavables, ses éléments viennent ou non en pièces détachées.

Il est généralement recommandé d’avoir 24 couches pour bébé naissant et 18 couches pour bébé de 6 mois ou plus. Une couche lavable remplace environ 230 couches jetables. De plus en plus de villes offrent des subventions à l’achat de couches lavables, informez-vous. L’investissement pour l’achat de couches lavables peut sembler beaucoup au départ, mais il en vaut la peine, surtout si vous les réutilisez pour plusieurs enfants.

Si vous n’êtes pas trop friand du lavage, il existe des services de location de couches lavables. Vous recevez des couches propres et vous rendez les couches sales.

Les « écocouches » jetables

Tout d’abord, regardez si les couches jetables « écologiques » ont été certifiées par un organisme indépendant. Le fabricant peut faire les prétentions qu’il veut sur ses couches, ça ne veut pas dire qu’elles sont réelles. Ces couches se retrouveront tout de même dans les centres d’enfouissement, même si l’impact de leur fabrication est diminué. Même si la couche est dite compostable, il ne faut pas mettre de déchets humain ou animal au compost, même municipal, pour des raisons d’hygiène.

Que disent les études?

Peu d’études environnementales ont été faites sur les couches pour bébé. Celle qui revient le plus souvent est une analyse de cycle de vie (ACV) comparant les couches jetables et lavables au Royaume-Uni en 2008.

J’ai compilé les résultats dans le tableau suivant. Attention, l’échelle est logarithmique. De cette façon on peut voir tous les résultats sur le même tableau, mais la différence entre les résultats est plus grande qu’elle en a l’air. Regardez bien l’échelle à gauche :

Graphique traduit de et selon les données de (Aumônier, Collins, & Garrett, 2008)

En comparant l’usage des couches jetables et des couches lavables pour le scénario moyen, il n’y a pas de type de couches qui se démarque sur le plan des impacts environnementaux. Parfois les couches jetables ont moins d’impact, parfois ce sont les couches lavables. Le scénario des meilleures pratiques se démarque dans toutes les catégories d’impact, sauf pour l’écotoxicologique aquatique. Les meilleures pratiques sont : faire des grosses brassées, de suspendre pour sécher et de réutiliser pour un 2e enfant. De cette façon, on obtient une déduction entre 30% à 40% comparativement au scénario moyen des couches lavables, sauf pour l’impact oxydation photochimique qui lui est inchangé.

Malheureusement, il est très difficile de transposer les résultats pour le Québec puisque la source d’électricité et les ressources en eau sont très différentes comparativement au Royaume-Uni


.En conclusion, il existe quelques options pour la gestion des éliminations de votre bébé. Si vous optez pour des couches jetables, le plus tôt votre enfant sera propre, le plus écologique vous serez. Si vous optez pour les couches lavables, tentez de les obtenir de seconde main ou les réutiliser pour un 2e enfant. Enfin, si vous vous sentez d’attaque, ne pas utilisez de couches du tout est certainement la meilleure option!

Références

Aumônier, S., Collins, M., & Garrett, P. (2008). An updated lifecycle assessment study for disposable and reusable nappies. Bristol: Environment Agency.

Éco-quartier Peter-McGill. (2018, décembre 13). Les couches lavables sont-elles réellement plus écologiques? Récupéré sur Éco-Quartier Peter-McGill: https://ecoquartierpetermcgill.org/fr/2018/12/13/les-couches-lavables-sont-elles-reellement-plus-ecologiques/

Équipe Naître et grandir. (2019, juillet). Les couhes jetables et lavables. Récupéré sur Naître et grandir: https://naitreetgrandir.com/fr/etape/0_12_mois/soins/fiche.aspx?doc=naitre-grandir-bebe-couche-papier-coton

Hammoum, S. (s.d.). Bébé pas de couche. Récupéré sur Canal Vie: https://www.canalvie.com/famille/bebe/articles-bebe/bebe-pas-de-couche-1.1336186#:~:text=L’hygi%C3%A8ne%20naturelle%20infantile%20(HNI,d’%C3%A9limination%20de%20son%20corps.

Mayrand, C. (2011, mars 20). L’hygiène naturelle infantile. Récupéré sur Maman pour la vie: https://www.mamanpourlavie.com/sante/enfant/soins-au-quotidien/couches-proprete/4008-l-hygi-ne-naturelle-infantile.thtml

Protégez-vous. (2019, août). Couches lavables: les questions les plus fréquentes. Récupéré sur Naître et grandir: https://naitreetgrandir.com/fr/etape/0_12_mois/viefamille/fiche.aspx?doc=couches-lavables-questions&gclid=CjwKCAiAjeSABhAPEiwAqfxUReH_j9bqM3dM3qrUwCALuRnI8B-F0XEZKIlRBV-zQ64yibMSxc35ehoCfOMQAvD_BwE

2 commentaires

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :